?>
  • 033 04 43 01 59 60
  • robert@hurielnet.fr

Eglise D'Huriel

Edifice probablement du 11e siécle dont la construction a été modifiée par un changement de plan, lequel aurait eu lieu pendant l'exécution des travaux ou peu de temps aprés. L'édifice se compose d'un narthex, d'une large nef couverte par une charpente apparente, de transepts flanqués d'absidioles et d'un choeur avec une abside circulaire flanqué de deux demi absidioles. La croisée est couverte par une coupole octogonale élevée sur pendentifs et surmontée d'un clocher octogonal inachevé.

0
Le chevet a été dégagé des maisons qui s'y appuyaient en 1888
0 Porche à arcature triple (schéma assez rare dans l'Allier, seulement trois édifices en relevant , notamment Châtel-Montagne)
0

L'abside est surmontée d'un pignon
orné d'une croix à Agneau pascal.

0

Coté prieuré on aperçois le chapitre des prieurs et la façade Nord

Aancienne église prieurale et paroissiale dépendant autrefois de l'Abbaye de Déols. Edifice commencé au ébut du XIIe Classé monument historique le 1eoctobre 1841

Plan Descriptif
En forme de croix latine orientée vers l'est . Large nef couverte d'un lambris ,reposant sur des tirants et des poinçons du XVI e Sur le transept s'ouvre le choeur terminé par une abside en hémicycle,et deux absidioles . Longueur totale de 45 métres, Largeur moyenne de la nef 10 métres, Longueur de transept 23 métres

Placée au confluent des anciennes provinces Auvergne de la Marche limousine, du Berry elle en possède les caractéristiques

Caratéres Auvergnats
Clocher central Octogonal passant de la base Carrée a l'octogone gràce a un glacis d'angle a gradins
Pignons dépassant largement les toits ,ornés de croix :celle de l'est porte un agneau pascal celles des transepts encadrent un oculus
Caratéres Limousins
encadrements des fenêtres par un boudin retombant,sur des colonnettes
Petits Chapiteaux sans tailloirs
Caractéres Berrichons
Présence entre la travée droite du choeur et les absidioles d'une sorte de petite absidiole en segment de cercle(voir ineil,Lignére,Domèrat,La Chapelaude)
Nef unique,no voûtée communiquant avec les bras latéraux aménagés entre les piles soutenant les murs latéraux(voir Saint Pierre de Montluçon,Chavenon)

Extérieur

Porche ou narthex:
Comporte 3 travées s'ouvrant àl'ouest et au midi par des arcades en plein cintre a double rouleau
Façade
Comporte 3 fenétres surmontant les arcades du narthex bordées d'un boudin retombant sur des colonnettes a chapiteaux et surmontées de billettes
Corniche
Soutenue par des modillons a copeaux ou a téte d'animaux voir méme de faces humaines Fenétre sur le méme modéle que celle de la faéade surmontées d'un cordon de billettes ressautant sur les contreforts
Clocher
Porte sur chacune des huit faces une double arcature aveugle .Fléche est couverte de bardeau de chataignier

Intérieur

Tribune
Aménagée au dessus du narthex accessible par deux escalier droits accolés aux murs latéraux et s'ouvrant sur la nef par trois arcs en plein cintre éclairée par trois fenêtre plus atroite;Au dessus a été aménagée en 1892-1894 une tribune complémentaire en arc brisé
Coupole
Présente un assemblage peu commun A Huit pans montée sur pendentifs comme à Domérat et Saint Désiré trés incurvés eux-méme surmonté de sortes de trompes légérement creusées sous un arc en plein cintre. Chaque face présente trois arcatures aveugles sauf deux a l'est
Choeur
Assez profond avec travée droite sans arcature contrairement a Domérat ou La Chapelaude. Abside en hééémicycle percée de trois fenêtres de méme architecture que les fenêtres extérieur . L'arc d'entrée du cul de four est surmonté de deux oculis et une fenêtre est percée dans le mur sud de la travèe droite
Transept
Voûté en berceau et divisé de chaque coté en deux travées de largeur inégale délimitées par un double rouleau
Absidioles
S ouvrent sur le transept sans l'intermédiaire d'une travée droite (tout comme Vallon et La Chapelaude contrairement a Domérat et Saint Désiré)

Ancienne église prieurale et paroissiale qui dépendit autrefois de l'abbaye de Déols, près de Châteauroux. Notre-Dame d'Huriel est un remarquable édifice roman, datant du début du XIIème siècle. Contemporaine par son Donjon, l'église est construite dans le même granit.
En forme de croix latine, Notre-Dame trouve son originalité à travers les influences auvergnates, berrichonnes et limousines reconnaissables dans son architecture, influences qui s'expliquent par la situation même de la ville d'Huriel, aux confins de l'Auvergne, près de la Marche et du Berry.

Des caractères auvergnats se retrouvent au niveau du clocher situé à la croisée du transept : octogonal et massif, couvert de bardeaux en bois de châtaignier, il rappelle les clochers des majeures romanes d'Auvergne (Saint Nectaire, Orcival, etc.). Enfin, au titre de l'ornementation sculptée des murs, des boudins sur colonnettes encadrent les fenêtres, à l'instar des édifices romans limousins, comme Saint-Léonard-de-Noblat.